Un modèle spatial pour hauteurs de neige extrêmes en Suisse.

Juliette Blanchet (Institute for Snow and Avalanches, Davos, Suisse)
vendredi 16 avril 2010

Résumé : Nous nous intéressons dans cette présentation à caractériser la structure de dépendance spatiale des hauteurs de neige extrêmes en Suisse. Un cadre naturel à cela est fourni par la théorie des processus max-stables qui peuvent être vus comme une extension en dimension infinie de la théorie statistique des extrêmes multivariés. Nous décrivons dans cette présentation une famille de processus max-stables issus des modèles max-stables de Schlather (2002) et Smith (1991) et permettant de tenir compte de la présence de régions climatiques ainsi que des effets de dépendence directionnelle induits par les principaux mouvements atmosphériques. L’estimation est effectuée par maximisation d’une vraisemblance composite et les modèles sont comparés par un critère approprié de vraisemblance pénalisée. La méthodologie est illustrée et validée par l’analyse de hauteurs annuelles maximales de neige en Suisse durant les hivers 1966 à 2008.


Cet exposé se tiendra à 11h00 en salle C20-13, 20ème étage, Université Paris 1, Centre Pierre Mendes-France, 90 rue de Tolbiac, 75013 Paris (métro : Olympiades).


Agenda

<<

2017

>>

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Annonces

ESANN 2016 : European Symposium on Artificial Neural Networks, Computational Intelligence and Machine Learning


STATLEARN 2016


ICOR 2016