Présentation générale

lundi 3 février 2020

La révolution numérique (explosion des outils, des technologies et des algorithmes) a modifié l’environnement à une vitesse supérieure à ce que les individus sont capables d’assimiler. A l’heure de cette digitalisation de nos sociétés, il est crucial que les sciences humaines interrogent les « bruits » et les « silences » des nouveaux moteurs de calculs et de décision.

La Chaire d’Anthropologie Digitale proposée par l’Université Panthéon-Sorbonne et son réseau de partenaires est un espace de dialogue ouvert aux chercheurs en sciences des données, en sciences humaines, ainsi qu’aux décideurs politiques et économiques. Elle s’intéresse notamment à l’articulation entre le « quantitatif » et le « qualitatif », entre le big data comme source d’information pour révéler des motifs et des comportements, et les sciences humaines comme outil fondamental pour contextualiser les données et donner du sens à l’information.

Au-delà de cette articulation entre donnée et contexte, le monde numérique et les nouveaux algorithmes qui s’en emparent transforment le monde réel, en introduisant ou en accentuant des biais de représentation ou de présence. Le numérique et la science des données connaissent actuellement une forte dualité : ils sont potentiellement un outil extraordinaire pour un meilleur accès à l’éducation et pour la réduction des inégalités, pour l’analyse et pour la compréhension de phénomènes complexes comme la migration, par exemple, et en même temps une source croissante de ségrégation socio-économique. Le numérique bouscule sans cesse les notions de capital social ou de capital culturel, en les modifiant profondément, en comprimant ou en dilatant des distances sociales et les inégalités qui en découlent.

La dénomination d’Anthropologie Digitale est un rappel étymologique pour ce nouvel espace d’étude de l’homme moderne dans ses différentes dimensions.

Véritable laboratoire d’idées et de recherches, la chaire va offrir un cadre à cette conversation interdisciplinaire internationale et permettra de faire émerger un nouveau point devue humaniste à l’heure de l’Intelligence artificielle, en cohérence avec les objectifs fixés par l’Unesco.


Navigation

Pages de la rubrique

  • Présentation générale