MASHS 2020

Paris, 4 et 5 juin 2020
samedi 15 février 2020
par  samm web

MASHS-2020

Modèles et Apprentissages en Sciences Humaines et Sociales (MASHS)

Appel à communications

Paris, France
4 et 5 juin 2020

Les rencontres MASHS (Modèles et apprentissages en Sciences Humaines et Sociales) ont été créées à l’ENST-Bretagne (Telecom-Bretagne), à l’initiative de professeurs appartenant à des disciplines différentes : les sciences économiques et gestion, la géographie, les mathématiques et l’informatique. Après les journées de Brest (2007), ce colloque s’est tenu à Créteil (2008), Toulouse (2009), Lille (2010) (post-proceedings publiés dans un numéro spécial de CSBIGS , Marseille (2011) et Paris (2012, 2014, 2016 et 2018).

La session 2020 sera organisée à l’Université Paris 1. Le but de ce colloque est de promouvoir l’application des mathématiques, de l’informatique et de la modélisation dans les sciences humaines et sociales (économie, géographie, sociologie, histoire, linguistique, gestion, finance, ...). Tout chercheur désirant présenter un travail sur un autre sujet ayant trait à la modélisation appliquée aux sciences humaines et sociales est invité à proposer une communication.

Comment soumettre ?

Format court (4 pages maximum) au format word ou LaTeX (au choix).

Les communications éviteront d’être d’une trop grande technicité pour privilégier le dialogue entre disciplines.

La date limite de soumission est fixée au

Vendredi 17 avril 2020

Les propositions de communication sont à adresser par email à

mashs@framalistes.org

Programme en construction
Invités qui ont confirmé :
Marc Santellini (physique sociale de l’éducation)
Sebastin Massoni (interaction psycho et éco)

Informations pratiques
La conférence aura lieu au Centre Pierre Mendès France, 90 rue de Tolbiac, Paris 13.

Comités

Comité d’organisation

Joseph Rynkiewicz (SAMM – Université Paris 1)
Muriel Epstein (SAMM - Université Paris 1)
Florence Audier (SAMM - Université paris 1)
Marie Cottrell (SAMM – Université Paris 1)
Dominique Haughton (Bentley University, USA)
Madalina Olteanu (SAMM - Université Paris 1)