L’aristocratie médiévale à l’épreuve de l’analyse des réseaux. Le cas des missi dominici carolingiens.

Andrey Grunin — Université Lyon 2 / CNRS (CIHAM)
vendredi 16 juin 2017

Le royaume, et ensuite l’empire franc nous livrent un champ d’étude unique. Dès la deuxième moitié du VIIIe siècle jusqu’à la fin du IXe la puissance carolingienne s’étend, peu ou prou, de l’Elbe jusqu’aux Pyrénées. Une telle ampleur territoriale pose rapidement le problème du contrôle et de la gestion. Profitant des pratiques déjà existantes, la cour de Charlemagne fait appel aux missi dominici, les représentants du pouvoir central sur place. A partir de l’étude des missi dominici, cette communication vise à présenter le début du travail et des réflexions sur la possibilité de l’application de l’analyse de réseaux sociaux pour l’examen d’une organisation politique altomédiévale. Les premiers questionnements concernent l’aspect technique d’une telle analyse. Il s’agit de mettre en place une base numérique des données historiques aussi bien sensible aux particularités des sources médiévales qu’adaptée aux tâches complexes de l’analyse des réseaux sociaux. En même temps, l’essentiel des observations se focalise sur l’apport pratique de l’analyse des réseaux sociaux pour les études médiévales. Il s’agit avant tout de mieux comprendre si ce travail peut livrer une nouvelle vision du fonctionnement et de la structure du pouvoir chez les Carolingiens.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Juin

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012

Annonces

ESANN 2016 : European Symposium on Artificial Neural Networks, Computational Intelligence and Machine Learning


STATLEARN 2016


ICOR 2016